Loading Selected Work...
Menu

Gilles Furtwängler, Artpress, n°416, décembre 2014

« Gilles Furtwängler » in artpress, n°417, décembre 2014, p.16.

Chérie, Chéri, je m’adresse à toi. La notion de compassion est fondamentale. L’interprétation c’est le bien. Ouvrez la fosse aux chips.

Quark, Genève, 18 septembre – 7 novembre 2014

 

Quark, nouvel espace genevois dédié aux artistes émergents, consacre une exposition personnelle à son troisième lauréat 2014 : Gilles Furtwängler.

L’artiste lausannois ouvre son exposition avec un texte en vitrine qui apostrophe le public « Chérie, Chéri » et affirme un ensemble de considérations articulant croyance et doute.

Dressé à l’entrée de la première salle, un coussin-drapeau sur lequel figure l’union sémantique: « CHACAL/ESPRIT» revendique la place accordée au double-entendre. La forme autoritaire du drapeau, ici domestiquée, rythme l’exposition et nous oriente progressivement vers une peinture de textes monumentale et vibratoire.

Puisant dans sa vie quotidienne des mots et des phrases qu’il isole et recompose, l’artiste donne à voir, à lire ou à entendre des images poétiques, se confrontant chaque fois à de nouveaux contextes. Les mots apparaissent tour à tour sous forme de peintures murales, d’objets ou de lectures. Son écriture, tendue et nerveuse, travaille sans cesse les limites du signifiant et de l’espace. Elle active, de manière elliptique, des sujets à caractère politique, critique ou existentiel, communément partagés (l’amour, la guerre ou le devenir par exemple). Par la diversité des sources librement convoquées, elle exclut les catégorisations sociales et culturelles.

Parsemés d’évocations érotiques et de mots tendres, ses textes s’adressent à la profondeur de notre être. Ils dessinent un paysage diffracté où retentissent des « effets de réel », parfois acides, absurdes ou vulgaires, qui nous empêchent de somnoler et nous autorisent à spéculer sur la véritable position d’un « je » décomplexé.

Lionnel Gras

 

TELECHARGEMENT

article.pdf

 

Annik-Wetter_2

Vues de l’exposition Gilles Furtwängler, « Chérie, Chéri, je m’adresse à toi. La notion de compassion est fondamentale. L’interprétation c’est le bien. Ouvrez la fosse aux chips. » Cpoyright photographique : Annik Wetter.

 

 


Retour à – return to: TEXTES-TEXTS > PRESSE

Imprimer cette page - Print This Page Imprimer cette page - Print This Page